Saitama est un type chauve, obsessionnel, chercheur de contrats qui a le pouvoir de détruire des monstres d’un seul coup de poing.

Le secret de son pouvoir ? Après avoir sauvé un jeune garçon d’un monstre, Saitama a décidé de s’entraîner pour devenir un héros. Pendant trois ans, son régime quotidien intense de pompes, d’abdominaux, de squats et de course à pied (10 km) a produit une puissance apparemment illimitée… avec pour effet secondaire la chute de ses cheveux. Maintenant, il est chauve et… s’ennuie.

 

Le manga à succès One Punch Man

Démarré comme une bande dessinée web en 2009 par un écrivain/artiste sous le pseudonyme de One, One-Punch Man est finalement devenu viral. À l’heure où nous écrivons ces lignes, il existe 11 volumes de ce remake. Vous pouvez commencer à le découvrir en lisant des reaper scans.

One-Punch Man est brillant dans sa simplicité. Une satire des super-héros et des mangas shonen (par exemple : Dragon Ball et Naruto, où l’accent est fortement mis sur le combat et l’entraînement et la  » montée en puissance  » où un seul combat peut occuper plusieurs numéros, voire des arcs entiers). L’entraînement de Saitama est déjà terminé (au grand choc et à l’incrédulité de tous ceux qui l’entourent) et la plupart des combats commencent et se terminent en une seule page. Le livre, que vous pourrez découvrir sur reaper scan, serait amusant et une lecture agréable s’il s’arrêtait là, mais One creuse plus profondément.

Le monde de One-Punch Man est composé de métropoles à lettres (Z-City, A-City, M-City, etc.), qui sont régulièrement attaquées par des monstres et sauvées par des héros dans le cadre de leur devoir envers l’Association des héros. Ces derniers montent et descendent dans le classement de l’Association en fonction de leurs actes héroïques, de leur attrait pour la population, etc. 

Saitama a beau posséder le pouvoir de Superman, il est si rapide à expédier ses ennemis que soit personne n’est là pour en être témoin, soit personne ne croit qu’il est le héros responsable. Et son apparence de type chauve et a l’air un peu bête n’arrange vraiment pas son cas. Ce n’est pas l’image conventionnelle que l’on se fait d’un héros, même si le pauvre essaie de toutes ses forces. 

 

Pourquoi devrais-je lire cela ?

One-Punch Man est tout simplement amusant. Il possède un esprit sec, hilarant, mais n’a pas peur d’être sérieux non plus, frappant certains moments très poignants. Je souligne en particulier les courts métrages à la fin de plusieurs des volumes (mon préféré est dans le dernier volume (7) à ce jour, où Saitama est arrêté par la police suspicieuse pour être dans une zone dangereuse par lui-même… Je ne vais pas spoiler le reste.)

De plus, la première saison de l’anime One-Punch Man (doublée) est depuis longtemps accessible sur les chaînes nationales et est tout aussi amusante que le manga, que je vous invite à découvrir en même temps.