standard-title La pelote basque – Initiation et pratique de la pelote sur la capitale – Le Trinquet

La pelote basque – Initiation et pratique de la pelote sur la capitale – Le Trinquet

La pelote basque : un sport, une passion, une culture

La pelote basque tire son origine de l’ancêtre des sports de balle : le jeu de paume. Un match de pelote basque voit s’affronter deux équipes de deux joueurs (un avant et un arrière). Concrètement, le but d’un joueur de pelote basque est d’envoyer, directement ou après un rebond, la pelote (la balle) contre un mur principal (le frontis) afin qu’elle retombe sur l’aire de jeu (la cancha). Mais ensuite, c’est un peu plus complexe : il existe de très nombreuses spécialités et sous-spécialités (selon le type de raquette ou de gant, selon le type de balle…) et ces spécialités peuvent se pratiquer sur différentes aires de jeu, à l’intérieur ou à l’extérieur. La main nue, le chistera et la pala – pratiquées au complexe Chiquito de Cambo de Paris – sont les spécialités les plus connues.

Pour en savoir plus sur les spécialités de la pelote basque,
consultez cet article très complet de la Fédération Française de Pelote Basque

Quelle que soit la spécialité, la pelote basque est un sport de passionnés, qui a su conserver toute son authenticité et son “esprit basque”. Le respect, l’esprit d’équipe, la convivialité, et le partage en sont les valeurs phares.

Chiquito de Cambo, un joueur de légende

À l’origine, le bar-restaurant Au Trinquet est le club-house du complexe sportif Chiquito de Cambo. Le Fronton de Paris a été créé en 1904 et ce n’est que plus tard qu’il a pris le nom de Chiquito de Cambo. Le plus célèbre joueur de chistera, originaire de Cambo-les-Bains, a été champion du monde de 1900 à 1914 puis de 1919 à 1923. Le complexe Chiquito de Cambo est administré par la Ligue d’Île-de-France de Pelote Basque. Le trinquet, lui, a été construit en 1988. Saviez-vous qu’il s’agissait alors du premier trinquet à parois de verre ? Aujourd’hui, des pelotaris venus de toute l’Île-de-France jouent, été comme hiver, à Chiquito de Cambo. Toute l’année, des compétitions régionales et nationales y sont organisées.

Pour en savoir plus sur la Ligue d’Île-de-France de Pelote Basque et pour pratiquer la pelote à Chiquito de Cambo, vous pouvez visiter le site de la ligue

Pour contacter l’un des 15 clubs en Île-de-France, consultez cette liste officielle

Petit lexique de la pelote basque

Si vous venez au Trinquet – ou si vous passez des vacances au Pays Basque, il vous faut impérativement connaître ces termes utilisés au quotidien par les spécialistes !

  • la pelote : il s’agit de la balle qui donne son nom au sport. Sa taille, son diamètre, son poids varient selon les spécialités et l’âge des joueurs. Elle peut être en gomme, en cuir, pleine ou non.
  • le fronton : c’est le mur extérieur sur lequel les joueurs frappent les pelotes
  • la cancha : l’aire de jeu au sol. Elle est délimitée par des lignes.
  • la cesta punta : c’est la discipline la plus connue et la plus spectaculaire car le jeu est très rapide. Elle se joue dans un jai alai.
  • le chistera : un panier en osier tressé, fixé à la main du joueur par un gant en cuir. IL en existe de différentes tailles.
  • le pelotari : le joueur de pelote. Sa tenue officielle : pantalon blanc, chaussures blanches, polo aux couleurs du club. Le casque et les lunettes de protection sont obligatoires pour certaines spécialités.
  • le trinquet : c’est une surface de jeu partiellement couverte possédant quatre murs (un mur à droite, le frontis, un mur à gauche et un mur de fond).
  • le mur à gauche : la différence entre un trinquet et un mur à gauche, c’est le nombre de murs qui entourent le terrain. Un trinquet compte quatre murs sur lesquels les pelotaris peuvent jouer. Un « mur à gauche » n’a pas de vitre sur le côté droit. À Chiquito de Cambo, vous pouvez voir deux murs à gauche d’initiation, derrière le fronton.
  • la place libre : quand vous pensez au pays Basque, vous imaginez tout de suite ce fronton traditionnel ocre et son large terrain extérieur. Voilà, c’est exactement, ça, une place libre ! Et le fronton Chiquito de Cambo est justement une place libre.
  • le jai alai : c’est une aire de jeu couverte, avec un mur latéral plus long (54m) qui permet la pratique de la chistera.
  • falta : faute !

Animations

Nous pouvons organiser pour vos événements des initiations à la pelote basque, des démonstrations de joueurs de haut niveau et des animations diverses.

CONTACTEZ-NOUS

.

Le bar est ouvert tous les jours

HORAIRES DU RESTAURANT
LUNDI FERMÉ
MARDI OUVERT LE MIDI
MERCREDI 11h00 – 01h00
JEUDI 11h00 – 01h00
VENDREDI 11h00 – 01h00
SAMEDI 11h00 – 01h00
DIMANCHE FERMÉ
CONTACT
CONTACT@AUTRINQUET.COM
ACCÈS
Métro : Porte de Saint-Cloud (ligne 9)
Station Vélib : numéro 16141 (164 avenue de Versailles)
Parking : Park Vinci (70 places) 188 avenue de Versailles
Bus : Lignes 22 , 62 et 72 (arrêt Porte de Saint Cloud)

Sur Facebook

Blog du Trinquet